Voiture connectée : l’autoradio Android

Je vous propose de découvrir une autre façon de connecter votre voiture : l’autoradio Android. Il vous permettra, pêle-mêle, d’écouter votre musique, bien sûr, mais aussi de GPS, affichage de mails et de notifications diverses, kit mains-libres, moniteur de fonctionnement de l’auto ou tout ce qu’on pourra imaginer.

radio1

Pour ma part, mon partenaire Gearbest a mis à ma disposition le Junsun R167, un autoradio Android tactile doté d’un écran de 7 pouces. Et vous allez le voir, c’est vraiment cool de moderniser sa voiture !

Présentation du Junsun R167

Il s’agit donc d’un autoradio sous Android 4.4, au format double din, c’est à dire qu’il occupe 2 fois l’espace d’un autoradio standard. La plupart des véhicules actuels disposent de ce type d’emplacement. J’insiste bien sur le terme « la plupart », car des fois on pense que c’est le cas pour sa voiture… et ça ne l’est pas, et il faut alors bidouiller, on verra ça plus loin.

Il offre une puissance de 4x45w, et des sorties RCA pour le connecter directement à un ampli. Pas de connecteur DIN ou Fakra pour ce modèle, il faudra sortir les bonnes vieilles cosses.

Le montage, chaotique sur ma voiture !

Ma voiture est une Peugeot 5008. Dans la mesure ou la console centrale abrite d’origine l’autoradio et l’afficheur, j’ai naïvement pensé que le format double din était de rigueur. Bien mal m’en a pris, car ce n’est ni un double din, ni un simple, c’est un format un peu bâtard, et il a fallu bidouiller. C’était ça ou acheter un adaptateur à 150€ (gloups !)

Il m’a donc fallu imprimer une entretoise, ainsi l’autoradio est bien maintenu. Idem au niveau du connecteur : il s’agit sur ma voiture d’un connecteur Fakra, mais aucun « + » après contact n’y arrive, ce n’est que du 12V permanent. J’ai donc tiré 2 fils supplémentaires afin de câbler un discret coupe-circuit sous le volant afin de ne pas vider ma batterie, le poste ne disposant pas de bouton On/Off et se reposant uniquement sur la clé de contact. Mais une fois tout ceci fait, c’est du tout bon !

Il restera à tirer le fil du micro externe, pour une bonne qualité sonore en bluetooth, ainsi que le récepteur GPS, qui assure un fix vraiment rapide.

A l’utilisation

Le smartphone garde tout de même une place centrale dans l’installation, puisqu’il assure la connexion wifi par le biais du partage de connexion. Indispensable pour tous les services connectés. La différence, c’est que maintenant il reste dans la poche. Bien évidemment, si vous utilisez un GPS offline et que vous écoutez la musique stockée sur l’appareil, enfin, sur une carte mémoire (la rom du poste étant vraiment petite, 8Go dont 2 seulement pour les apps), le smartphone pourra même rester éteint.

Voici donc les applis que j’utilise sur mon poste :

  • Deezer
  • Spotify
  • Maps
  • prochainement IFTTT ainsi que Tasker.

Côté son, il est équivalent, voire légèrement meilleur que la monte d’origine, donc de ce côté-là pas grand-chose à dire, je suis satisfait.

Le montage de ce poste implique la perte de l’ODB. Mais rassurez-vous, vous pouvez avoir bien mieux avec un adaptateur ODB bluetooth branché sur la prise diag de votre voiture, et l’appli Torque, pré-installée, pour surveiller le moindre battement de votre véhicule, et même afficher ses codes d’erreur. Et tout ça peut être ensuite exploité sur ordinateur, la classe !

Un choix énorme

Le choix des autoradios Android est assez énorme, et attention à ne pas confondre avec les postes sous Windows CE, moins chers, mais qui offrent beaucoup moins de possibilités. Et si vous avez de la chance, vous trouverez même des postes qui s’intègreront parfaitement dans votre véhicule, étant spécifiquement conçus pour eux, ce sera certainement le cas si vous roulez en allemande !

Et si votre véhicule ne dispose pas d’un logement double din, il existe également des modèles simple din, avec écran rétractable, la classe internationale.

La gamme chez mon partenaire Gearbest.

En conclusion

Pour ma part, je suis extrêmement satisfait de mon nouveau poste. Je regrette seulement trois choses :

  • l’absence de bouton marche-arrêt
  • l’espace de stockage ridicule
  • android 4.4, à l’époque d’android 7.

Mais pour le reste, c’est un vrai bonheur d’avoir spotify et deezer dans la voiture, et de naviguer avec Google Maps sans avoir à dégainer le smartphone. Allez, maintenant, on va pouvoir faire un peu d’automatisation avec IFTTT !