Test du routeur Xiaomi Mi R1D 1 To : et la 4G Box Bouygues devient (presque) une Freebox !

Si vous avez lu mes derniers articles, alors vous savez que j’ai franchi le pas et souscrit à l’offre 4G Box de Bouygues. Problème, les capacités du modem-routeur sont plus que limitées, surtout si comme moi on vient d’une freebox. Mais voici un petit routeur qui va bien arranger les choses…

Petit rappel de la situation

Le modem-routeur loué chez Bouygues est très limité : routage wifi uniquement, pas de disque dur, entre autres, bref, quand on vient d’une Freebox, c’est dur, surtout quand on a bon nombre de dispositifs reliés en Ethernet (box TaHoma, bridge Philips Hue, Raspberry Pi…). Il me fallait donc une solution pour pallier au principaux manques de la 4G Box : routage filaire et stockage.

20161207134917_11046

Présentation du routeur Xiaomi Mi R1D

Le Xiaomi Mi R1D se présente sous la forme d’un élégant bloc noir. Sa face avant abrite une led indiquant l’état du routeur, tandis que l’arrière arbore une prise USB pour un stockage supplémentaire, 3 Ethernet (dont une pour le modem), et l’alimentation secteur. Enfin, la face supérieure abrite une puce NFC. L’alimentation est au standard chinois, pensez à prendre un adaptateur. Il manque à mon goût 2 prises Ethernet, mais un switch fera parfaitement l’affaire. Oh, j’oubliais : la notice est en anglais, et pas en chinois comme je le redoutais, ouf !

Côté logiciel

L’administration du routeur a été traduite en anglais, ce qui est une bonne chose. On y retrouve les options classiques d’un routeur : DHCP, DDNS, DMZ, VPN, redirection de ports, UPNP, etc. Mais pas de client torrent. En effet, celui-ci fait partie d’une suite logicielle optionnelle, contenant un backup gratuit en ligne, un service de cloud, le contrôle des appareils à distance… mais en chinois ! Inutilisable à mon niveau, carton rouge donc, il ne manquait que ça pour que mon installation retrouve les caractéristiques de ma Freebox.

interfacerouteur

Le bon point en revanche, c’est que le disque dur fait 1 To, et qu’il peut être étendu via la prise USB. Cela fonctionne sans accroc, cependant l’accès au disque secondaire n’est pas immédiat dans Kodi, il faut entrer l’adresse réseau manuellement et entrer ensuite l’identifiant et le mot de passe, que Kodi n’a jamais voulu accepter. Mais globalement, ça fait le job, et plutôt bien. Il ne me manque vraiment que le client torrent et ça aurait été parfait !

En conclusion

Pour une centaine d’euros, ce routeur Xiaomi Mi R1D est un bon investissement. Son disque dur est costaud, la mise en route est facile, et mon installation a retrouvé tout son potentiel. Bémol cependant pour l’appli uniquement en chinois et pour le nombre de prises Ethernet, mais ces deux points ne sont pas dramatiques et ne nuiront en rien à l’utilisation du routeur.

Le Xiaomi Mi R1D est disponible chez Gearbest pour 90€ port inclus.