Tasker ou Sarah ? Les deux !

Quand on veut commander sa maison, deux solutions s’offrent à nous : Tasker ou Sarah. Deux solutions différentes mais qui peuvent être complémentaires. Explications.

Sarah ou Tasker ?

Sarah ou Tasker ?

Dans le coin gauche, Sarah !

Il faut le dire, s’il y a une personne qui m’a donné goût à la domotique, c’est bien Jean-Philippe Encausse. Sa Sarah est tout simplement bluffante ! Facile à mettre en oeuvre, avec un nombre de plugins assez conséquent, elle permet nombre de choses. Mais voilà, si vous n’êtes pas adeptes du langage XML, cela peut s’avérer déroutant. Et c’est mon cas. J’y vais donc à ma sauce, mais j’ai réussi à faire 2-3 choses, comme mettre le plugin freebox TV à mon goût, ou faire réagir Sarah selon mes souhaits grâce au créateur de plugin… Le plus sympa, à mon avis, étant certainement la communauté qu’il y a autour, et l’imagination dont elle fait preuve pour sortir régulièrement de nouveaux contenus.

Mais voilà, parce qu’il y a un mais, Sarah ne donne son plein potentiel qu’à l’aide d’une kinect, qui hélas ne vous suit pas partout. De même, le retour audio de Sarah n’est pas présent systématiquement aux alentours. Oh, il y a bien une application mobile pour dialoguer avec Sarah (et même 2 si l’on compte l’excellente appli Otomatik), mais android permet tellement plus…

Dans le coin droit, Tasker !

Parce que voilà, Sarah est douée, très douée, mais elle manque d’initiative. Et, de votre côté, vous ne pouvez pas toujours tout lui dire. Heureusement, il y a Tasker pour faire attention au contexte dans lequel vous vous trouvez. Et selon ce contexte, Tasker saura demander certaines choses à Sarah. Car c’est là tout le point fort de Tasker : le contexte. En fonction de ce qui se passe sur votre smartphone, des mails, SMS ou notifications reçues, en fonction de votre emplacement ou de votre vitesse de déplacement, en fonction de son état d’alimentation, Tasker saura formuler à Sarah les demandes que vous lui aurez programmées sans que vous n’ayez à vous en soucier.

Faire communiquer Sarah et Tasker ? Facile !

Sarah possède un très gros avantage : elle peut facilement être commandée par le biais de requêtes http. Là où normalement on la commande par la voix, on peut faire en sorte que l’URL appelée simule un mot-clé. Et Tasker peut envoyer ces requêtes http très facilement.

Voici comment faire :

Dans Tasker, créez une nouvelle tâche, en lui donnant le nom de votre choix. Ajoutez une action et, dans la catégorie Réseau, choisissez HTTP GET. Il ne vous reste plus qu’à entrer l’url qui commandera Sarah. Elle se présente sous cette forme :

http://192.168.0.xx:8888/emulate=Sarah%20votre%20commande

Tasker : requête http

Tasker : requête http

Où 192.168.0.xx représente l’ip de l’ordinateur sur lequel est installé Sarah. Accessoirement, vous pourrez faire une redirection de port sur votre routeur pour que Sarah soit accessible quand vous n’êtes pas chez vous. Ainsi, vous pourrez ordonner ce que vous voulez même si vous n’êtes pas chez vous. Bien sûr, une nouvelle fois, vous pouvez vous contenter de l’appli Sarah, mais Tasker vous permet de tout automatiser.

Dans l’autre sens, vous pouvez utiliser le plugin Autoremote pour envoyer des requêtes à Tasker à partir de Sarah, ou bien (la solution que j’utilise) Pushbullet. Selon les notifications reçues, Tasker va pouvoir effectuer diverses actions.

Grâce à ce dialogue possible entre les 2 parties, vous pouvez envisager déjà un bon nombre de scénarios, et ce sans même encore avoir installé de box domotique. Mais bien entendu, nous y viendrons un peu plus tard. Pour le moment, il y a déjà largement de quoi faire avec ce que nous avons abordé jusque-là !

Décidément, il y a beaucoup à découvrir, cet univers est pour moi un vrai régal et donne un nouveau sens à l’informatique !