Retroarch, l’émulateur ultime

Il existe des tas d’applis pour émuler ses jeux vidéos d’antan sur Android. Un émulateur NES par-ci, un autre pour SNES par-là, et puis, oh, tiens, un autre pour Megadrive, et….. Bref, le choix ne manque pas, mais l’idéal reste de tout regrouper en un seul soft, comme avec Retropie ou Recalbox. La bonne nouvelle, c’est que ça existe aussi sur Android (et autres) : Retroarch.

Retroarch, c’est quoi ?

Retroarch est un game center, qui peut rassembler tous vos vieux jeux, comme Kodi rassemble vos médias. Et tout comme Kodi est compatible avec de nombreux formats, Retroarch est compatible avec de nombreuses consoles. En effet, la liste est longue ! Plus de 50 émulateurs sont inclus dans Retroarch.

img_20180201_153651

Notez qu’ici je parle d’Android, mais Retroarch est cross-platform, vous pourrez donc l’installer sur Windows, Linux, Mac, IOS, Playstation 3 (4 ?) etc.

Des jeux par milliers

Comme je le disais, Retroarch est compatible avec les jeux de dizaines de consoles différentes. Ce qui vous permet, potentiellement, l’accès à des milliers de jeux. Commencez par charger les cores, en d’autres termes les différents émulateurs, puis scannez les dossiers contenant vos jeux. L’avantage par rapport à Retropie ou Recalbox est que vous n’avez pas à classer vos jeux dans les dossiers correspondants aux différentes consoles, Retroarch se chargera lui-même du tri.

img_20180201_153730

Des dizaines de cores…

img_20180201_153745

… et des dizaines de cores…

img_20180201_153815

Les jeux classés par consoles, reconnaissables par la forme de leurs manettes.

Une fois le scan terminé, les jeux seront catégorisés en fonction de leurs machines respectives. Il vous suffira alors de sélectionner le jeux et de cliquer sur Play. Mais eh, oh, stop, pas si vite. Parce que si vous n’utilisez qu’une manette (le cas sur mobile, tablette ou box Android par exemple), je vous recommande fortement de configurer les hotkeys, notamment celui pour faire apparaître le menu, afin de pouvoir quitter le jeu et revenir à l’interface.  Faute de quoi vous serez obligé de tuer l’appli. D’une manière générale, je recommande l’usage d’un clavier en plus de la manette, cela sera pratique pour certaines commandes, en plus de pouvoir jouer à certains jeux provenant d’ordinateurs, comme Amiga, Atari, Mac ou PC-Dos, pour ne citer qu’eux.

Des réglages par milliers aussi

Retroarch est ultra-configurable. Que ce soit pour la vidéo, l’audio, les manettes ou encore les réglages des cores, les configurations de réglages sont tout bonnement infinies. Le tout est jouable out-of-the-box, ou presque, mais si vous êtes un pinailleur, vous serez servis. Il est vrai, toutefois, que le tout fait un peu usine à gaz. Notez, car cela ne saute pas aux yeux, que l’appli peut être passée en français.

img_20180201_153801

Et c'est parti !

Et c’est parti !

En conclusion

Retroarch est un vrai, sérieux concurrent à Retropie ou Recalbox. Et surtout, il est compatible avec bien plus de plateformes. Mon choix se porte sur la box Android, et plus particulièrement sur la Mi Box 3 de Xiaomi, qui fera une parfaite console rétro, mais pas que…

Bref, pour télécharger Retroarch, c’est par là, ou rendez-vous sur le Play Store ou l’Appstore.

[content-egg-block template=offers_list]