Prise en main du Xiaomi Air 12

S’il y a un domaine où Xiaomi a su créer la surprise, c’est celui des laptops, avec des ordinateurs portables magnifiques, certes non sans rappeler ceux d’une certaine marque pommée, mais avec un rapport qualité/prix tout simplement imbattable. On va détailler un peu le modèle 12,5 pouces que j’ai reçu il y a peu.

img_20180129_132912

Xiaomi Air 12, clone de Macbook

Comme je le disais, le Xiaomi Air 12 n’est pas sans rappeler le Macbook d’Apple. Certes, celui que j’ai reçu arbore une belle robe rose gold (très léger le rose) inexistante chez Apple, mais pour le reste, tout y est : un châssis alu unibody, un large trackpad, un clavier rétro-éclairé, bref, avec cette gamme, Xiaomi vient clairement chasser sur les terres de la firme de Cupertino. La question est de savoir si le chinois fait aussi bien que l’américain.

Tour du propriétaire

On retrouve donc ce fameux châssis en alu, taillé dans la masse, surmonté d’un écran 12 pouces très agréable. Le clavier QWERTY est rétro-éclairé, et la connectique minimale, avec un USB type C qui accueillera également le câble d’alimentation, un USB type B et une prise HDMI plein format. Bref, la ressemblance est vraiment frappante.

Le chargeur est, comme la plupart des produits de la marque, en norme chinoise, et on s’apercevra vite que ce n’est pas la seule chose à être en chinois…

Un ordi de Chine pour des chinois ?

Clavier QWERTY, chargeur chinois… et Windows chinois, voilà qui nous fait un produit clairement pas fait pour l’export. Et pourtant, après quelque temps passé à paramétrer l’appareil, on arrive à une machine réellement intéressante, mais tout de même au prix de quelques concessions.

Le chargeur n’est pas réellement un problème : Gearbest vous fournira gratuitement un adaptateur sur simple demande. Un bon élastique finira de bien solidariser l’ensemble.

Pour Windows, c’est un peu moins simple. Tout simplement parce qu’une réinstallation complète de Windows est nécessaire. Qu’on se rassure, les excellentes explications du non moins excellent Pierre Lecourt de Mini-machines vous mèneront à bon port. Vous aurez donc un Windows en français, activé et parfaitement légal.

Enfin, il reste le clavier. Et là, j’ai été un peu hésitant. Est-ce que je modifie le layout pour obtenir un semblant d’AZERTY ? Est-ce que je modifie l’emplacement des touches ? Ou bien des stickers ? Non, pour ma part, j’ai décidé de bousculer mes habitudes et de tenter de me familiariser avec le QWERTY. Et force est de constater que l’usage de ce type de clavier n’est clairement pas à l’opposé du français. Il suffit juste de se renseigner un peu… et on s’aperçoit que ça ne pose pas tant de problèmes que ça. Mais j’y consacrerai un article détaillé très prochainement.

img_20180206_094900

Le Xiaomi Air 12 en français

Au final, cela me permet aussi, et surtout, de ne pas dénaturer cette superbe machine.

Et le matos ?

Là aussi, on peut être rassuré, ça tient la route. Le processeur Intel Core M3 7Y30 ne chauffe pas un poil, et, accompagné de ses 4 Go de ram,  le tout ne pose aucun problème dans l’utilisation standard de ce type de machine, à savoir surf, bureautique légère…

L’écran est très lumineux, trop, même, en soirée, et le full HD sur les 12 pouces est très agréable à l’oeil. Le son, en partenariat avec AKG, est cependant un peu léger, il faut parfois un peu tendre l’oreille.

Niveau batterie, là aussi c’est pas mal, sans être au niveau d’un Macbook, on atteindra sans trop de problème les 5 à 6 heures d’utilisation. La charge est rapide, environ 1 heure 30 pour passer de 30 à 100%, et le chargeur, avec sa connectique USB-C, charge mon mobile Xiaomi en un temps record…

Le clavier, enfin, n’a rien à envier à celui du Macbook, pas plus que l’excellent trackpad. À vrai dire, cela faisait longtemps que j’attendais un modèle de ce genre sur PC.

Si je devais donner un bémol, ce serait sur les arêtes du châssis, qui sont un peu douloureuses au niveau des poignets après une frappe prolongée.

Un tarif qui donne le sourire

On a donc là un très bon clone de Macbook. Mais comme souvent, les imitations n’imitent pas le prix de l’original, et cela se vérifie encore ici, puisque si le Macbook démarre à plus de 1000€, nous sommes ici à peine à la moitié, ce modèle se trouvant entre 500 et 600€ !

Note : Pour une durée limitée, ce modèle passe à 489€ avec le code AIR256 !

[content-egg-block template=offers_list]