La pire tablette du monde (vidéo)

Sur Techno-bidouille, on aime bien le « do it yourself ». Mais on aime bien, surtout, le « do it yourself » bien fait ! Là, on va voir le parfait exemple de ce qu’il ne faut pas faire, voici la pire tablette du monde !

Une tablette faite main… avec des moufles !

Cette tablette est basée sur une carte mère de mini-PC. Pourquoi pas me direz-vous, même si, perso, je serais parti d’un Pi, mais après tout, le client avait peut-être des prérequis au niveau du cahier des charges : en effet, la tablette étant destinée à une utilisation dans le domaine médical, elle avait peut-être besoin de tourner sur Windows. Admettons. Donc, ok pour la carte mère, rien de choquant en soi, non, ce qui est choquant, c’est ce qu’il y a autour !

tablette

Tout d’abord, la tablette est équipée d’un écran tactile, comment dire… je me demande d’où il pourrait bien venir. Cela ressemble à un écran capacitif, le plus étrange étant cet espèce de motif qu’il arbore (voir au début de la vidéo).

Le stockage de la tablette est, quant à lui, assuré par une simple Compact Flash de 4 Go, j’imagine les temps de lecture/écriture !

Mais le pire de tout est sans aucun doute les circuits imprimés (si l’on peut les appeler ainsi) faits main qui entourent la carte mère : quand j’étais en 5ème, on faisait de l’E.M.T (éducation manuelle et technique). Je n’étais pas une brute en soudure, mais elles étaient tout de même plus belles que ça ! Le batteries sont de vulgaires piles rechargeables soudées entre elles, certains fils ne font contact que grâce à des bouts de scotch et nombre d’entre eux sont même directement à nu !

tablette

En bref, on se demande comment tout ça a fait pour ne pas prendre feu ! Cette tablette a bien évidemment reçu le titre de pire tablette au monde par le site EEVBlog, qui fait de nombreux articles et vidéos de démontages.

Même moi, qui suis brouillon dans mes montages, je n’ai jamais vu un truc pareil !

Ne surtout pas rater la vidéo, c’est collector ! Et rassurez-vous : même si ça parle anglais, ça pourrait presque se passer de mots !