Kodi vs Plex : moi j’ai choisi !

… mais ce n’est pas une raison pour imposer mon choix à tout le monde ! Ici, je vais vous parler d’un point de vue strictement personnel, en fonction donc de mes goûts et de mon utilisation, je conçois tout à fait que tout le monde ne partage pas mon point de vue. N’espérez donc pas ici à ce que je vous dise de façon absolue lequel est le meilleur, vous n’aurez que mon avis à moi qui n’engage que moi et moi-même.

Un petit background

Jusqu’à il y a peu, je ne jurais que par Kodi. Vu que j’ai collectionné les box Android, j’ai installé Kodi des dizaines de fois. Il est vrai que Kodi est d’une flexibilité absolue, ça, on ne peut le nier. Voici donc ma config, que l’on pourra rencontrer absolument partout tant elle est commune :

  • TV dans le salon, avec une box Android TV
  • TV à l’étage, dédiée console pour les enfants (XBox One S et Switch)
  • Ordi dans le bureau

Voilà, comme je le disais, aucune prétention là-dedans, c’est vraiment le truc ultra-commun. Mes films, quant à eux, sont situés à deux endroits : un disque dur réseau de 1 To (on ne peut pas appeler ça un NAS vu la pauvreté des fonctions annexes) et un disque dur USB de 2 To.

Les galères avec Kodi

Kodi settings

Kodi est un excellent système, hyper versatile, mais sa configuration peut parfois être fastidieuse. Son principal problème à mon goût est l’absence de serveur. Certes, je conçois que cela est pour certains un avantage, mais pour moi cela crée un inconvénient de taille : il faut refaire les réglages pour chaque instance de Kodi que vous utilisez. Si vous utilisez comme moi différents supports (PC, XBox, Android TV), cela peut poser problème, notamment au niveau de la gestion des ports USB ou de la découverte réseau qui diffère en fonction des appareils. À chaque fois, il me fallait lutter pour configurer mes sources vidéo, pas glop donc.

Et le fait que chaque Kodi fonctionne de façon autonome impliquait également que lorsque je mettais un nouveau film sur un de mes DD, il fallait actualiser la médiathèque sur chaque appareil, bref, j’ai perdu un temps fou sur Kodi.

Plex à la rescousse

J’ai donc décidé de tourner la page et je suis passé à Plex. Alors oui, Plex a des défauts, le serveur demande un (bon) PC, les films sont transcodés, le système est peu malléable, il y a moins de plugins disponibles…

Plex

Mais tout cela est pour moi une force : un système moins malléable est souvent plus simple à l’emploi et cela se vérifie ici. L’interface est plus claire et va à l’essentiel. Le fait que les réglages soient faits sur le serveur fait que je n’ai pas à me prendre la tête avec les différents supports sur lesquels je regarde mes films. Je suis d’ailleurs certain que, quel que soit l’appareil que réinstallerai dans le futur, je retrouverai mes films au même endroit, sans avoir à refaire une nouvelle fois tous les réglages. En effet, Plex est disponible sur un nombre incalculable de supports.

J’aime aussi beaucoup la possibilité de reprendre un programme là où je l’ai laissé, là aussi quel que soit le support utilisé. Je peux commencer à regarder un film sur ma TV dans le salon, et continuer la lecture dans le bureau sans aucun problème. Et si je suis client Plex Pass (ce qui n’est pas le cas mais sait-on jamais), je peux même reprendre la lecture hors de chez moi, sur un smartphone ou une tablette.

Bien entendu, il y a des tas d’autres fonctionnalités (que l’on retrouvera sur Kodi par ailleurs), telles que la musique, les photos ou encore la TV, qui n’est hélas accessible que pour les clients Plex Pass, ainsi que tous les channels existants, mais bon, ce billet n’a pas pour vocation d’être un comparatif exhaustif, ce serait bien trop long.

En conclusion

Le débat Kodi vs Plex est aussi vaste et complexe que le PC vs Mac, PS vs XBox etc. Et comme dans tous ces débats, personne ne détient LA vérité : la vérité et celle qui convient à l’utilisation de chacun. Moi j’ai trouvé celle qui me convient, et vous ?

Laisser un commentaire