Formation impression 3D #1 : Découverte

Bienvenue dans le premier épisode de cette formation dédiée à l’impression 3D. Nous allons ici partir à la découverte de cette discipline, voir ses domaines d’application, etc. Et, au fur et à mesure de l’avancée dans la formation, nous entrerons de plus en plus en détail, afin de vous permettre d’appréhender les éléments nécessaires à la bonne utilisation de votre imprimante 3D. Allez, c’est parti !

printer-1455169_960_720

L’impression 3D, pour quoi faire ?

L’impression 3D part d’un postulat simple : permettre à tout un chacun de fabriquer ce dont il a besoin. Parce que, parfois, il nous manque un petit truc qui nous serait bien utile, ou qui pourrait changer littéralement une vie. On pourrait penser que j’en fais des caisses, mais quand on voit les domaines d’application, on se dit au final que le champ des possibles est littéralement immense.

Les domaines d’application de l’impression 3D

Il sera difficile de faire une liste exhaustive, mais lorsqu’on parle d’impression 3D, les domaines qui me viennent à l’esprit sont les suivants :

  • hobby : vous, moi, madame Michu (pourquoi toujours elle, d’ailleurs ?), il suffit d’un ordinateur pour télécharger ses modèles, une imprimante, et on imprime des figurines, des objets du quotidien, des pièces détachées…
  • prototypage : designers, architectes, ingénieurs, nombreuses sont les professions qui feront appel à l’impression 3D pour prévisualiser des objets, créer de nouveaux modèles…
  • construction : il existe des imprimantes suffisamment grandes pour imprimer le gros oeuvre d’une maison en quelques dizaines d’heures, là où une construction classique en briques ou en parpaings prend généralement plusieurs semaines.
  • médical : on peut depuis quelques années imprimer des tissus humains. La recherche en ce domaine est très importante. Plus proche de notre quotidien, l’impression 3D de prothèses, voire de plâtres, est de plus en plus courante.
  • alimentaire : eh oui, il est également possible d’imprimer des aliments en 3D, on pensera essentiellement à tous les éléments liquides qui prennent une forme solide à la cuisson, comme la pâte à crêpes ou à gaufres, etc.
  • etc.

Comme vous pouvez le voir, l’impression 3D ne sert pas qu’à fabriquer de petits objets en plastique, même si c’est précisément la partie qui va nous intéresser. Nous verrons donc dans de futurs épisodes les différents types d’imprimantes, les différents matériaux, les pièges à éviter, les logiciels, les soucis fréquemment rencontrés, etc.

printer-2416269_960_720

Le principe de l’impression 3D

À mon sens, l’impression 3D, c’est l’inverse de l’usinage. L’usinage, c’est prendre un bloc de matière brute, et enlever de la matière jusqu’à obtenir la forme désirée. A l’inverse, l’impression 3D consiste à déposer de la matière jusqu’à obtenir la forme désirée. Il en résultera de nettes économies sur le matériau et, je pense (mais je peux me tromper) beaucoup plus de libertés dans les formes obtenues.

Nous arrivons à la fin de ce premier épisode, rendez-vous très bientôt pour le numéro 2 qui parlera des différents types d’imprimantes.