A l’essai, le Xiaomi Redmi Note 3 Pro

Quel nom à rallonge pour un smartphone ! On s’y perd presque en l’écrivant ! Bon, ok, mais que vaut ce Redmi Note 3 Pro ? Est-ce que les milieux de gamme chez Xiaomi valent le détour ? Voici mes impressions sur ce smartphone à moins de 200€ qui m’a été aimablement mis à disposition par mon partenaire Gearbest.

Préambule

Avant de démarrer, je voudrais vous dire ce que n’est PAS cet article : un test pur et simple. En effet, vous en trouvez déjà des tonnes à propos de ce smartphone, benchs et analyses complètes à l’appui. Vous ne trouverez rien de tout ça ici. Bien entendu, je vais vous parler du Redmi Note 3 Pro, mais de mon point de vue personnel, comme dit en intro, il ne s’agira que de MES impressions, pas un simple énoncé de faits. Pour la petite histoire, mon smartphone précédent était un Alcatel Onetouch Idol 3, issu de la même gamme de prix, qui me servira donc de point de comparaison.

Présentation du Xiaomi Redmi Note 3 Pro

Il s’agit d’un smartphone de 5,5″, avec un châssis entièrement métallique. Il est livré avec son câble USB, son épingle pour le tiroir SIM, une notice et un chargeur, malheureusement en prise US. Petit tour des caractéristiques :

  • CPU Qualcomm Snapdragon 650 64bit 1.8GHz Hexa Core ( 2 x A72 + 4 x A53 )
  • GPU Adreno 510
  • 32 Go de ROM
  • 3 Go de RAM
  • Android 5.1 (interface MIUI 7)
  • écran 5,5″ full HD Gorilla glass 3
  • Batterie 4000 mAh
  • APN 5 MPix à l’avant, 16 MPix à l’arrière, tous les deux en ouverture f/2
  • double flash led
  • Lecteur d’empreinte
  • dual SIM
  • Réseaux :2G: GSM 900/1800/1900MHz
    3G: WCDMA 850/900/1900/2100MHz; CDMA 2000: BC0
    4G: FDD-LTE 1800/2100/2600MHz
  • Bluetooth 4.1

Galerie photos

A l’utilisation

L’écran est comme je m’y attendais superbe. Les bordures ne sont pas trop épaisses et le toucher est très agréable. Le traitement Gorilla glass lui confère solidité, j’ai d’ailleurs déjà du faire face à une petite déconvenue dont je vous reparle tout à l’heure. Lumineux, avec de belles couleurs et plusieurs modes colorimétriques (neutre, chaud ou froid), il saura s’adapter à vos préférences. Et avec sa définition full HD, sa densité de 403 ppi rend aussi la lecture très agréable.

L’interface

J’avais possédé, il y a quelque temps, un iPhone 3GS. Et force est de constater que l’interface MIUI reprend largement les codes d’IOS (depuis le remaniement graphique que je n’ai connu que sur les smartphones de quelques amis). Un peu déroutant au début, on s’y fait assez vite, les réglages ayant été modifiés par Xiaomi. Petit bémol, si Android est entièrement traduit en français, l’interface MIUI, elle, laisse quelques résidus d’anglais apparaître ici et là. Je sais qu’il existe des roms entièrement traduites, mais je n’ai pas envie de me compliquer les choses avec ça, la gène n’étant que minime.

A l’utilisation, la rom est d’une fluidité exemplaire pour un smartphone de ce niveau de prix (rappelons-le, à moins de 200€). Absolument rien à voir avec mon alcatel, or je lui ai déjà blindé la mémoire avec toutes les applis que j’avais installées sur mon précédent smartphone. Ça glisse, c’est beau, agréable, homogène. Il a tout de même fallu que je cherche comment ajouter des widgets, l’appui long sur la home étant sans effet : il faut faire un pinch sur l’écran pour accéder aux widgets, étrange…

Gestion de la sécurité

Le Redmi Note 3 Pro possède un lecteur d’empreinte, plutôt réactif. Vous pouvez enregistrer plusieurs empreintes. Le lecteur se trouve à l’arrière, pile sous l’index quand vous le prenez en main. Cependant, si l’appareil est posé sur une table, vous devrez le prendre en main pour le déverrouiller. Pour ma part, je n’ai pas de système de sécurité sur le mien, n’ayant rien de sensible. Si on me vole mon smartphone, direction le PC et wipe complet de l’appareil…

En revanche, j’apprécie énormément le système de gestion des permissions, entièrement personnalisable. En plus de la demande de permissions lors de l’installation d’une appli, MIUI en remet une couche lors du lancement de l’appli. Une très bonne chose !

Photo, vidéo, son

L’appareil photo du Redmi est également très réactif. Attention, si l’appareil peut sembler, au premier abord, pas si bon que ça, c’est que, bizarrement, il n’est pas réglé dans sa qualité optimale au déballage. Il vous faudra donc passer par les menus de configuration pour corriger cela.

Les différents modes de prise de vue sont plutôt bons, une petite réserve toutefois sur le mode panorama qui dégrade pas mal le piqué, et un très bon point pour le mode redressement qui utilise le gyroscope pour obtenir un cliché toujours bien horizontal. Vous aurez également droit à une panoplie d’effets esthétiques, que je n’utilise pas, pour ma part. Le mode HDR fait, quant à lui, juste ce qu’on lui demande. Au niveau vidéo, rien de spécial à signaler, vous disposez du réglage de la qualité, de la sélection manuelle de la zone de màp, d’un mode accéléré ou ralenti (slow-motion) que je n’ai pas encore testés. Enfin, la qualité sonore lors des appels est tout bonnement impeccable, forte et claire.

A ce propos, notez que l’accès à la 4G sur cet appareil sera possible pour les clients Bouygues et Free, pour les autres…

Autonomie

C’est sur ce point que j’adore cet appareil. Le Redmi Note 3 Pro possède une batterie de 4000 mAh. Dans les faits, cela se traduit par 2 bons jours d’autonomie. Lors de ma première journée d’utilisation, qui fut plutôt intensive, comme à chaque fois qu’on découvre un smartphone, la jauge a terminé sa course à 48% ! Rechargeant mon smartphone tous les soirs, elle descend rarement sous les 70%…

Solidité

Je vous parlais plus tôt du Gorilla Glass, j’ai hélas déjà pu expérimenter son efficacité. Non, je n’ai pas lâché le smartphone, son épaisseur et son poids lui conférant une excellente prise en main. Non, il a simplement glissé de ma pochette qui était restée ouverte, soit une chute d’environ 1m20 sur du stabilisé. Le smartphone a résisté, l’écran n’a rien, mais j’ai découvert que l’aluminium marque assez vite, 2 petits éclats étant gravés à jamais dans la coque. Mais le « drop test malgré moi » a été passé avec succès.

En conclusion

Je vais vraiment reconsidérer la qualité des smartphones chinois, y compris et surtout dans la gamme des 150-200€. Solide, impressionnant de fluidité, le Xiaomi Redmi Note 3 Pro a tout ce que j’attendais d’un smartphone. Pourquoi mettre 700€ quand un appareil est aussi bon ? Je me le demande.

Bon, parce que tout n’est pas tout rose non plus, on pourra regretter le chargeur en prise US, la traduction de l’interface qui est incomplète et une bande de fréquence qui le prive de 4G pour certains utilisateurs. Mais, me concernant, c’est vraiment un très bon appareil !

Allez, on parle quand même du prix, parce que c’est le nerf de la guerre : il est à 172€ chez Gearbest, même mon Alcatel était plus cher !

ATTENTION : Promo !

Le Xiaomi Redmi Note 3 Pro voit son prix baisser à 162€ avec le code 4GPhab ! Offre limitée !

Merci à Gearbest France !