13 conseils pour réussir vos impressions 3D

Lorsqu’on débute en impression 3d, il peut y avoir quelques petits écueils à éviter si l’on veut réussir ses impressions. Voici donc 13 conseils pour bien démarrer.

Avant l’impression

1- nettoyer son bed

Avoir un bed propre est très important. Cela va contribuer à l’adhésion du modèle pendant l’impression, et à la qualité de la première couche. Un coup d’alcool va permettre d’éliminer toutes les traces grasses. On s’assurera aussi qu’il n’y a aucun résidu des impressions précédentes.

2- faire le level du bed

Si vous voulez que l’impression démarre correctement, mettre son bed de niveau est essentiel. Ne le faites pas au juger, la technique de la feuille de papier a fait ses preuves.

3- faire le level à chaud

Faire le level du bed, c’est bien. Mais faire le level, ce n’est pas seulement le mettre à niveau, c’est aussi s’assurer que l’écart entre la buse et le plateau est à sa juste valeur. Or, on a trop souvent tendance à le faire à froid. Cependant, comme vous le savez, quand le bed chauffe, il se dilate. Du coup, lorsque vous démarrez l’impression, l’écart entre la buse et le plateau se réduit. Pensez donc à préchauffer le bed avant de faire votre mise à niveau (et faites gaffe aussi à ne pas vous brûler en le faisant !).

4- préparer l’adhésion du plateau

Ça peut sembler évident pour les plus aguerris, mais combien de fois j’ai vu un modèle se décoller pour me créer au final un bon plat de spaghetti… Laque, colle, scotch, buildtak, ultrabase, tous les moyens sont bons, mais assurez-vous que le modèle ne se décollera pas pendant l’impression !

5- utiliser les bons paramètres

Là aussi, ça peut paraître évident, mais si les réglages du slicer ne sont pas bons, il y a de grandes chances que le résultat ne le soit pas davantage. Températures, adhésion, vitesse, modèle d’imprimante, matériau, tout a son importance.

Pendant l’impression

6- travailler dans un environnement adapté à son filament

Si l’on ne parle que du PLA et de l’ABS, on sait notamment que le premier doit être vite refroidi, et le second a besoin de chaleur. Ainsi, mettez votre imprimante dans un endroit adapté en fonction de votre matériau : bannissez le caisson fermé pour le PLA, et évitez les endroits frais pour l’ABS, notamment. Pensez également à l’aération, mais ça, c’est plus pour le côté santé.

7- utiliser un filament de qualité

Là, c’est assez facile à comprendre, un filament de mauvaise qualité sera cassant, réagira moins bien à la montée en température, pourra avoir un diamètre variable, ce qui pourrait faire patiner l’extrudeur. Bref, mauvais filament=galères en vue !

8- travailler offline

On pourrait être tenté de piloter l’imprimante depuis le PC. Mauvaise idée. Personne n’est à l’abri d’un plantage logiciel, ou d’une coupure de courant, ce qui aurait pour effet de ruiner votre impression. Toutes les imprimantes ont un mode offline, vous permettant de lancer vos impressions depuis une carte SD ou une clé USB. Exit les plantages logiciels. Les coupures de courant sont toujours une menace, mais les imprimantes ont de plus en plus souvent un mode permettant de reprendre l’impression.

9- décroiser le filament

J’aurais pu mettre celui-ci dans la première partie, c’est vrai. Un filament qui se croise sur la bobine finit, à un moment ou un autre, par se coincer, et là l’impression est fichue. Donc décroisez le filament avant le début de l’impression, mais s’il est croisé quand vous démarrez l’impression, vous pouvez toujours, en surveillant, vous assurer qu’il ne coince pas.

10- contrôler le débit de la buse

Cela se fait aussi avant de démarrer l’impression, mais si vous voyez que la buse a un mauvais débit, voire aucun n’insistez pas, l’impression est foutue.

12- contrôler régulièrement l’impression

Ne laissez pas votre imprimante en mode « démerde-toi ». Tout simplement pour des raisons de sécurité, déjà, mais aussi pour éviter les plats de spaghetti, le filament gaspillé, etc. Si vous constatez que l’impression foire, stoppez. Inutile d’insister, sauf défauts mineurs, comme des gouttelettes ou du stringing, qui peuvent être corrigés en post-production.

Après l’impression

13- entretenir l’imprimante

Eh oui, c’est important, cela permet de préparer vos prochaines impressions. Vérifiez les serrages des excentriques, mettez un coup de WD40 sur les axes Z, nettoyez le plateau…

En conclusion

Bien entendu, on pourrait donner pas mal d’autres conseils, d’ailleurs, s’il vous en vient, n’hésitez pas à les partager en commentaire. Cet article pourra sembler évidents aux makers avertis, mais j’espère qu’il sera utile aux débutants. Il vous a plu ? N’hésitez pas à le partager !

 

Laisser un commentaire